Aralık 11, 2020

Le fantasme d’une amie (deuxieme partie)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Le fantasme d’une amie (deuxieme partie)Je tends ma main vers son mari et me présente : « Bonjour Madame, bonjour Monsieur, seriez-vous intéressés par la visite des appartements que nous proposons à la vente ? »Son mari me sourit et commence à me poser de nombreuses questions sur les appartements, la date de livraison des premiers appartements, etc…Je les invite à me suivre dans le bureau du site (que j’avais au préalable négocié avec le vrai représentant)Une fois installes dans les bureaux, je leur propose un café (dont celui de Monsieur avec un petit somnifère léger, question de calmer ses nerfs en préparation au spectacle)Elle est encore nerveuse et ne sais pas comment réagir, mais je vois bien que sous son trench-coat elle porte bien sa robe blanche. Apres un long moment à discuter et à leur montrer les plans, je les invite à venir visiter le chantier.Monsieur nous dit d’y aller en premier et qu’il nous suivra après un passage aux toilettes, surement il ressent les premiers effets du somnifère et de toute l’eau que je lui ai fait boire. Nous allons vers le premier immeuble et des que nous sommes hors de vue de son mari, je la retourne pour l’embrasser sauvagement et passer ma main sous sa robe, pour m’assurer qu’elle est bien nue en dessous. A cet instant bahis firmaları je lui glisse a l’oreille : « petite catin, prête à assouvir tes fantasmes ce soir ? Prête à te faire démonter par tous les hommes du chanter ? »Pour seule réponse j’ai droit à un gémissement de sa part et mes doigts sentent sa chatte toute mouillée.Nous arrivons au premier étage, ou des hommes travaillent et tous se retournent pour nous regarder, je leur souris et continue notre montée vers les étages au-dessus, tout en lui enlevant son trench-coat. Une fois arrives au quatrième étage, je la dirige vers l’espace central ou je vois les hommes commencer à s’intéresser vivement à mon amie. Elle se promène entre eux….comme s’ils n’existaient pas…elle adore le fait qu’ils voient ses fesses à travers sa robe, qu’ils voient sa poitrine se durcir sous le tissu blanc….Les hommes commencent à s’approcher de nous, leurs regards changent, ils sourient de manière vicieuse et on les entend murmurer entre eux, dans de nombreuses langues, des mots parviennent à nos oreilles, des mots crus.Je la regarde et lui demande : « toujours si sure de ce que tu veux ? »Elle me sourit d’un sourire coquin en me disant : « je le veux, je veux être a eux, je veux être souillée, je veux les sentir me prendre kaçak iddaa » Elle se dirige vers eux, passe entre eux, commence à sentir quelques mains qui lui effleurent les fesses. Au même instant je vois son mari qui commence à monter les premières marches de l’immeuble et je me rends compte qu’il sera parmi nous dans quelques minutes. J’appelle un des ouvriers et lui dit d’aller retrouver le mari et de le retarder un peu, je veux que son mari arrive pour voir sa femme avec une bite dans la bouche au moins, pas avant. Le premier ouvrier la prend par la taille, elle sent ses mains rugueuses sur le tissu léger de sa robe et sent une coulée de sa mouille immédiatement. Elle me regarde, cherche son mari des yeux mais ne le trouve pas. Les ouvriers lui soufflent des mots dans l’oreille, des mots qu’elle ne comprend pas mais elle se doute de leurs propos, des mots crus et vulgaires tout en sentant leurs mains sur ses jambes, sa poitrine, des mains qui remontent sur ses fesses. Elle sent des mains calleuses, des mains d’hommes qui travaillent dur, des hommes de toutes le tailles et corpulences, de toutes les couleurs qui lui soulèvent sa jupe et en voyant ses fesses poussent des exclamations, ces mains qui fouillent sous sa jupe et s’excitent a la vision de ses kaçak bahis fesses.Les hommes maintenant tous autour d’elle soulèvent le devant de sa jupe et nous font profiter du spectacle de son intimité poilue. Ils commencent à perdre leur contrôle totalement, ils rigolent, se marrent, leurs regards changent encore, plein de désir a****l. Ils commencent à fouiller ses fesses et sa chatte, ses mains commencent à sentir leur sexes dresses par-dessus leur pantalons de travail, a des sexes en érections apparaitre les uns après les autres, de toutes les tailles, les couleurs, les formes.Ses mains commencent à caresser ces sexes, les ouvriers s’affolent, luis caressent son sexe poilu, sa poitrine gonflée de désir, tirent sur sa robe, l’arrache presque, elle sent 6 à 7 mains sur sa chatte et tout d’un coup tout s’arrête.Les hommes se poussent un peu et elle voit apparaitre un homme, plus âgé que les autres, et la elle comprend, c’est l’ouvrier le plus respecte du chantier, leur chef. Il lui prend les seins dans les mains immédiatement et commence à tourner ses tétons entre ses doigts, pour la vois gémir et se tordre de plaisir. Elle voit sa verge en érection, bien tendue et ne peut résister a la prendre en main, a la caresser. A cet instant l’homme lui presse l’épaule pour qu’elle s’agenouille devant lui et elle voit du coin de l’œil son mari qui arrive accompagne d’un ouvrier. Elle ne s’en rend même pas compte car elle a faim, faim de baise, faim de ce sexe tendu, faim de luxure.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

pendik escort antep escort maltepe escort izmir escort bayan izmir escort izmir escort escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy çankaya escort bakırköy escort bakırköy escort bakırköy escort bakırköy escort bakırköy escort kayseri escort marmaris escort fethiye escort trabzon escort ensest hikayeler gaziantep escort kurtköy escort kocaeli escort kocaeli escort erotik film izle illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri izmir escort webmaster forum bursa escort görükle escort bursa escort