Temmuz 27, 2020

Julie ou Julien (10)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Julie ou Julien (10)***Encore merci pour vos commentaires et les presque 100% d’appréciations. que les personnes qui n’aiment pas n’hésites pas à commenter aussi, pour faire progresser aussi bien l’histoire que l’auteur. bises mes poupées***J’émerge doucement de mon sommeil, un peu perdu entre rêves et réalité. La tête pleines des expériences de la veille. La journée entière défile dans ma tête. La jouissance intense que j’ai eu, l’emprise intensifiée sur les filles, le plaisir qu’elles ont pris sous mon contrôle…Ce n’est qu’au bout de quelques minutes que je réalise que l’agréable sensation qui englobe ma queue n’est pas liée aux souvenirs de la veille, mais bien réelle. Une délicieuse succion s’active sur ma bite tendue, au fond d’une bouche chaude et humide. J’ouvre doucement les yeux, et vois le drap bouger dans un mouvement sans équivoque. Je tourne la tête et vois la place de Julie vide. de l’autre côté, Sophie est toujours profondément endormie.Je soulève le drap. Julie lâche ma queue, son visage orné d’un immense sourire, elle me chuchote un discret- Bonjour maîtreEt se remet à la tâche. Je me laisse aller à cette délicieuse pipe matinale. Julie s’applique, réalisant un pompage aussi doux que profond. Voulant savourer ce réveil pleinement, j’interrompt Julie en posant ma main sur le haut de sa tête.- réveil ta sœur aussiL’air un peu déçu, Julie se faufile sous les draps vers sa sœur, qui allongée sur le dos, dors toujours à poings fermés. Délicatement, Julie fait écarter les cuisses de Sophie et délicatement commence à promener sa langue sur l’abricot de sa sœur. Sophie, encore endormie gémie légèrement et se tortille. Je retire le drap pour pouvoir admirer d’avantage le spectacle. C’est les tétons érigés que Sophie se réveil totalement et réalise que sa nouvelle petite sœur et en train de s’occuper d’elle. Tout en la regardant, elle s’adresse à elle- Petite salope…. Continue…Julie lève la tête et lâche la chatte de sa sœur- Moi une salope ? Pourtant c’est pas moi qui me réveil avec du sperme séché sur la chatteDe toute évidence, ma dernière baise de la veille, avec Sophie a fini par un peu couler et sécher sur sa chatte. Ca ne semble déranger aucune des deux, Julie s’affairant à nouveau et Sophie s’offrant autant que possible en écartant ses cuisses. Bien que le spectacle ne me déplaise pas plus que ça, je décide de prendre part aux ébats. Me levant, je me positionne derrière Julie qui à genoux tends déjà son superbe fessier. Je commence par retirer le rosebud qui occupe son petit trou depuis la veille>. Je viens frotter mon gland encore humide de sa propre salive contre sa rondelle. Je constate au passage que sa rosette est rougie, elle a dû prendre chère hier ! N’en tenant pas plus compte que ça, je viens me loger en elle d’un grand et profond coup de rein, lui faisant pousser un profond râle, mélange de douleur et de plaisir. Tout en m’enfonçant en elle, je lui plaque le visage sur la chatte de sa sœur. Je démarre alors mon lent rodéo dans son fondement chaud et étroit. Sophie quant à elle est toujours aux anges sous les coups de langues de sa sœur qui ne cesse de s’activer.Décidant de mieux profiter de mes 2 jouets, je me retire de l’anus à présent dilaté de Julie, et m’allonge sur le dos. Déçue, Julie me regarde.- Vient t’empaler sur ma queue, lui dis-je.Aussi tôt, elle quitte la chatte de sa sœur et vient me chevaucher, introduisant ma bite au fond d’elle d’une traite.- Et toi, vient m’offrir ton jus de chatte, dis-je à Sophie. Par contre interdiction à toutes les deux de jouir. Vous me prévenez si ça vient.Sophie vient le positionner au-dessus de mon visage, face à sa sœur, me présentant sa chatte dégoulinante que je m’empresse de manger, lécher, mordiller. Je me dégage un instant de son entrecuisse et les regarde. Elles sont bouches collées, à jouer avec la langue l’une de l’autre. Je constate aussi qu’elles se pincent mutuellement les tétons, de toute évidence chacune cherche à faire réagir l’autre, à lui faire mal. Une bataille peut être pour faire jouir l’autre au dépens de mes instructions. Je retourne boire le jus abondant de Sophie à sa source lorsque je sens et vois les doigts ankara escort fraichement manucurés de Julie venir titiller le clito de sa sœur. Plus qu’une caresse, là aussi je la vois lui le pincer, faisant se contracter Sophie, la faisant couler plus en abondance dans ma bouche. Je constate qu’en parallèle, Sophie s’est saisie du 3 pièces encagé de Julie, lui serrant ses couilles atrophiées et masturbant la base de son mini pénis.Je sens subitement Julie se contracter autour de ma queue.- Je vais venir, ça vient, stop, arrête salope !Ne pouvant se contrôler, Julie part dans un orgasme bruyant, vocal. Je la sent se répandre sur mon ventre, et surtout je sens son cul se contracter encore plus autour de ma queue, me faisant moi aussi jouir, me répandre dans ses entrailles. Julie se ramollie sur moi, essoufflée, et dans un murmure dit- Salope, t’avais pas le droit- t’as joué t’as perdu ma belle, lui répond SophieJe dégage ma queue du cul de Julie et vire Sophie d’au-dessus de mon visage, les renversant toutes les deux sur le lit.- C’est quoi ce bordel, vous vous prenez pour qui toutes les deux ?! Vous vous amusez à aller ensemble à l’encontre de mes instructions ?! Et toi petite pute, regarde ma queue ! Elle est dégueu ! nettoie moi çaEn effet, les ébats du matin ont l’inconvénient d’avoir lieu avant une quelconque toilette, et ma queue est donc sortie souillée du cul de Julie. certes pas beaucoup, mais comme je lui ai appris, tout ce qui sort de son cul repasse par sa bouche. Elle comprendra ainsi l’importance d’avoir une hygiène irréprochable. Julie vient donc, un peu écœuré, prendre ma bite en bouche pour la nettoyer. En tournant la tête je remarque que Sophie sourie, voir se marre de voir la sanction de sa sœur- Et toi, qu’est-ce qui te fait marrer comme ça ?- Elle a perdu hihihi- Vous avez perdue toutes les deux ! tu t’es non seulement amusée à la pousser à l’orgasme, mais je t’ai vu tripoter son clito ! Alors quoi ? maintenant t’aimerais que ta sœur te baise avec ?- non…- Non quoi ? Par ta faute j’ai inondé le cul de ta sœur alors que je vous le réservais. Pour la peine, tu vas le chercher dans son cul- Mais, heu… elle est pas propre…- Oui et ?- …- Bien, fais ce que je te dit. Et tu en garde pour JulieGrimaçante, Sophie se dirige vers le cul de sa sœur. Commençant doucement, je finis par entendre des bruits de succion, d’aspiration. Julie, tout à son nettoyage de ma queue affiche un sourire de contentement. Elle finit lâcher ma queue et tend généreusement son cul à sa sœur. Sophie finit par quitter le cul de Julie, se rapprocher d’elle et lui tend la bouche. Je plaque la tête de Julie sur le matelas, visage vers le haut, lui ouvre la bouche et m’adressant à Sophie,- CracheSophie lâche alors un espèce de molard, épais, blanc et légèrement brun qui coule en un énorme filer dans la bouche de Julie qui sans se le faire demander avale.- Bien, encore un nettoyage, le jus de Julie là sur mon ventre, nettoyezElles viennent lécher le jus d’orgasme que Julie à fait couler sur mon ventre lors de sa jouissance. Quand j’estime le nettoyage suffisant- A genoux sur le lit, toutes les deuxJe me lève, les positionnent toutes les deux le cul orienté vers moi, tendu. Je me saisit de ma ceinture de pantalon.- Vous devez comprendre que je ne tolère pas ce type de comportement. J’ordonne, vous obéissez, un point c’est tout. Je veux vous entendre compter !Sur ces mots je cingle le cul de Sophie d’un premier coup de ceinture sur ses fesses. Son cri de douleur n’a rien de simulé. J’attends un instant, et n’entendant rien venir, j’abat la ceinture une seconde fois sur ses fesses déjà légèrement rougies. A nouveau à part un cri pas de comptage- Tu ne sais plus compter ? et j’abats encore une fois la ceinture- Trois !! lâche-t’elle subitement- Tu commences à trois toi ? moi ça commence toujours par un !- Un pardon, pardon, maîtreJe recommence, et cingle ses fesses encore une fois- deux !! lâche-t’elle dans un semi sanglotJe cingle ensuite pour la première fois le cul de Julie- Unnn…!PAF- deux…J’alterne ensuite d’un cul à l’autre jusqu’à ce que les deux compte atteignent dix. Lorsque je m’arrête les deux sœurs s’effondrent sur le lit, sanglotantes toutes les deux.- Cette punition doit vous servir de leçon. Oui je prends du plaisir à vous punir, mais je veux surtout qu’après cette fois vous compreniez la teneur de nos rapports ! Votre jouissance est sous mon contrôle total ! Quand je vous ordonne une chose, vous exécutez ! Est-ce clair à présentEntre deux reniflements, les deux me répondent d’un oui timide- Bien. Comprenez-moi, je veux votre bien-être mais celui-ci doit passez par moi et par une nouvelle discipline. Depuis hier, je vous connais mieux que vous ne vous connaissez vous-même, sur une part de votre personnalité profonde. Vous avez eu un plaisir immense en m’obéissant, mais aussi une souffrance terrible en me désobéissant. A vous de faire le bilan de ce qui vous apporte le plus de bien. A présent, levez-vous, allez-vous laver et préparez le petit déjeuner. Vous avez trente minutes pas une de plus.Mes deux poupées se lèvent et se dirigent vers la sortie de la chambre. Au dernier moment Julie fait demi-tour, vient se positionner à genoux face à moi, et le regard vers le sol me dit- Maître, veuillez me pardonner s’il vous plait. Je vous promets de ne plus vous désobéir de la sorte. J’apprendrais à me contrôler pour que votre plaisir soit mon unique source de plaisir… J’apprendrais à être votre poupée docile et serviable… Je veux rester à vos côtés aussi longtemps que possible et continuer à apprendre qui je suis vraiment grâce à vous…La flattant d’un douce caresse sur la joue, je lui fait le ver le visage- Je te pardonne. A toi de faire le nécessaire pour que je ne te rejettes pas. File maintenant- merci Maître, me répond-elle toute souriante en déposant en baiser sur mon gland puis se précipitant hors de la chambre.Le temps qu’elles s’affairent, j’att**** mon PC et m’installe tranquillement sur le lit. Je prépare tranquillement l’une des étapes suivantes de la journée. Au bout de précisément 30 minutes les filles reviennent dans la chambre, se positionnent à genoux toutes les deux, tête baissée. Un agréable parfum de savon, de propre, de fraicheur envahit la pièce. Julie prend la parole- Maître, pardon de vous déranger, comme vous nous l’avez demandé, le petit déjeuner est prêt.- Bien aller m’attendre à côtéJe termine rapidement ce que je faisais et vais dans la salle à manger. Les filles attendent, à genoux à côté de la table. Ca sent bon le café. Sur la table, un seul couvert, un verre de jus d’orange qu’elles ont fraichement pressé, des toasts grillés sur une assiette et toute la farandole de gourmandise pour un bon petit déjeuner.- Bien bien… Vous apprenez, je suis content de vous. Ce matin, je vous autorise à manger en ma compagnie et à table.- merci Maître me répondent-elle en cœur- Préparez vos affaires.Elles préparent leurs couverts et attendent que je sois installé pour prendre elle-même place à table. Tout le long du petit déjeuner, elles s’occupent de me préparer mes tartine, de compléter ma tasse de café etc.. elles-mêmes mange de bon appétit. La journée d’hier ainsi que la nuit semble avoir stimulé leur appétit. tant mieux, il faut qu’elles reprennent des forces. Le repas terminé :- je vais aller faire ma toilette. Julie, tu me rejoins à la salle de bain dans 5 minutes. Sophie, tu t’occupes de tout ranger et nettoyer. Julie te rejoindras après.Je me lève et me diriges au toilettes me soulager. Le temps que je sorte, Julie est sagement installée, à sa position, à genoux, dans la salle de bain. J’entre dans la douche- ViensElle me rejoins dans la douche et se re positionne à genoux. Je saisie ma queue au repos et lui la tends- Nettoie. Une de tes tâches régulières sera de faire mon prélavage.en effet, passé au toilettes je ne me suis pas essuyé. Julie gobe ma queue et la nettoie méticuleusement. Puis je me tourne, lui tends mes fesses,- NettoieLà aussi, tâche ingrate mais nécessaire pour maintenir la pression sur son asservissement. Cette humiliation supplémentaire, nettoyer mon cul sale, devrait un peu plus affaiblir sa volonté. Bien entendu, elle s’active comme demandé.- Bien, ça suffit. Va aider Sophie à finir de ranger. Ensuite, préparez chacune 3 tenues dans lesquelles je ferais mon choix. faites une sélection sur le thème ”filles de bonnes familles”. Mais n’oubliez pas pour autant les deux salopes que vous êtes.- Bien Maître, merciJulie quitte la salle de bain, me laissant terminer ma toilette tranquillement. Lorsque j’ai terminé, je vais faire un tour d’inspection à la cuisine et la salle à manger et constate que tout est propre et rangé. je vais ensuite dans la chambre et trouve Julie et Sophie, toujours nues, à genoux, chacune d’un côté du lit. Je note au passage que la chambre elle aussi est rangée, le lit fait, les piles de vêtements rangées.Sur le lit, en face de chacune d’elle se trouve ce qui semble être les trois sélection de vêtement que je leur ai demandé. Je démarre par Sophie. Je regarde sa sélection et élimine 2 tenues qui ne me conviennent pas.- Je ne vois pas de lingerie dans ta sélection ?!- Vous m’aviez fait part de votre souhait que je n’en porte plus.- Bien, en effetMon choix s’est porté sur une robe à fond bleu foncé, parsemé de points blanc. Je la lui tends pour qu’elle l’enfile. Passée par le bas, la robe, simple, est retenue par une bride au coup descendant au-dessus de la poitrine, laissant distinguée la naissance de sa maigre poitrine. sa longueur correspond à me exigence, s’arrêtant à mi-cuisses. Les chaussures que je retiens sont une paire de sandales blanches, toujours à talons fin et haut, ornées de petites paillettes aux reflets rose. je note aussi qu’elle a présenté sur le lit son rosebud. Je m’en saisis et vais le présenter à Julie- Lubrifie-leCe qu’elle fait sans rechigner. Me redirigeant vers Sophie- En positionElle se cambre en avant, appuyée sur le lit, remontant sa robe. J’introduis sans difficulté le rosebud en elle.- Mets tes chaussuresPendant que Sophie se chausse je me dirige vers Julie. Je fais là aussi mon choix dans sa sélection. Contrairement à sa sœur, il y a une sélection de lingerie, ainsi que la petite paire de prothèse et son rosebud. Je sélectionne un ensemble de lingerie blanche constitué de belles pièces de broderie. Un soutien-gorge très discret, un string assortit, remontant haut, et un porte jarretelle indépendant. Je sélectionne les bas couleur chair qui seront plus en accord avec la robe que j’ai retenue.Je lui tend la lingerie qu’elle enfile. Avant qu’elle ne mette le string, je saisis le rosebud et vais le faire lubrifier à Sophie, avant de l’insérer dans la petite porte arrière de Julie. Le string prend ensuite sa place. Je lui tend alors la robe qu’elle enfile. Robe d’un bleu nuit avec un effet grosses maille. Le haut de son torse est totalement recouvert, ne laissant que deviner une faible poitrine simulée par les prothèses qu’elle a inséré dans les bonnets de sons soutien-gorge.tout comme pour Sophie, la robe arrive à mi-cuisse, permettant de dissimuler ses bas tant qu’elle reste debout. Je pense qu’assise ils seront mieux dévoilés. Pour ses chaussures, je choisis la paire de botte en cuir noir, toujours à talon haut et fins. Une fois habillée, je la fait se placer aux côté de sa sœur. Au premier regard, on croirait voir deux adolescente sage. ce n’est qu’en observant mieux, notamment les chaussures qui n’ont rien d’enfantine, ou leur regard espiègle, que l’on voit qu’il n’y a rien de sage en elles.- Vous êtes superbe. A genoux et prenez votre récompenseElles s’agenouillent donc côté à côté et c’est à deux bouche et 4 mains qu’elles s’occupent de ma queue avec gourmandise. Cette pipe gourmande se termine lorsque j’att**** Julie à pleine main et que je lui baise la bouche pour y répandre au fin fond de sa gorge mon sperme.- PartageElles s’échange donc mon sperme d’un baiser généreux.- Allez terminer de vous préparer pendant que je me prépare aussi.Elles filles finir de se pomponner. Evidement je mets moins de temps à me préparer qu’elles. Je les attends assis sur le lit en pianotant sur mon PC. Elles finissent par ressortir de la salle de bain et me rejoindre.Deux magnifiques poupées, dociles, obéissantes, sexy passent la portent. On en mangerait !- Bien, allons-y.Elles att****nt leur sac à mains en sortant de l’appart, sans poser la moindre question. Je ferme la porte derrière elles traverse le pallier, devant la porte de leur propre appartement….- On est arrivés***A SUIVRE***

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri porno izle sakarya escort sakarya escort webmaster forum yalova escort giresun escort bayan batman escort bayan sivas escort bayan maraş escort bayan çanakkale escort bayan muğla escort bayan mersin escort bayan muş escort bayan nevşehir escort bayan elazığ escort bayan erzincan escort bayan bursa escort görükle escort bursa escort