Aralık 14, 2020

Carole: caissière, étudiante, perverse. Part II/II

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Carole: caissière, étudiante, perverse. Part II/IIAlors tant qu’à être là, autant apprécier le moment. J’étais là, assis dans le fauteuil, avec une bière à la main et Carole enleva son vieux tee-shirt orange libérant sa magnifique poitrine que je ne pouvais qu’imaginer lorsque je passais devant elle à la caisse du supermarché. Elle s’assit sur moi à califourchon et mis ma tête entre ses seins. Sa peau est douce, jeune, magnifique, sa poitrine est généreuse plutôt pointue et auréolée de grands tétons roses. Je sens qu’elle frissonne à ce contact nouveau, ce qui fait pointer ses seins davantage. Malgré cette entrée en matière des plus prometteuses, je n’étais pas à l’aise. Son mec nous regardait sans en perdre une miette avec un sourire en coin. Elle est descendue d’un cran, elle n’est plus à califourchon, mais à genoux et essaie de déboutonner mon pantalon. Je l’aide un peu car il est serré. Elle commence par frôler mon sexe avec sa langue, à fouiller les recoins de la peau de mes testicules avant de m’enfourner complètement dans sa bouche. Malheureusement, je ne bande pas, mal à l’aise devant son mec qui s’était rapproché. Je ne sais pas s’il voulait m’aider ou m’enfoncer davantage, mais il me posait pleins de questions « c’est la première fois que tu baises devant un voyeur ? », « t’es pas puceau quand même ? »… Non, je ne suis pas puceau et oui c’est la première fois qu’on me regarde en train de baiser. Putain, je dois avoir au moins 10 ans de vie sexuelle de plus qu’eux et pourtant ce sont eux qui me montrent des choses. Après 5 minutes d’efforts acharnés sur mon sexe, pardon Carole, mais je canlı bahis ne bandais toujours pas. Stéphane l’a pris alors par le bras pour la relever et me dit « regarde comment on fait ». Il enleva le mini short en jean de Carole et commence à l’embrasser goulument. Sa main baladeuse ne passe pas par 4 chemins. Son majeur va directement s’enfoncer dans l’anus de Carole qui a sursauté d’étonnement ? de plaisir ? de douleur ? je ne le saurais jamais. Pendant qu’il lui doigtait le petit trou, je commençais à sentir l’excitation en moi. Peut-être que je me sentais mieux dans la position du voyeur que de l’acteur. Stéphane fait descendre son short et installe Carole à 4 pattes dans le canapé face à moi. Il s’immisce en elle, je le vois grâce aux différentes mimiques de la belle. Il la baise bien, il la baise fort, sa tête se tord dans toutes les directions et ses seins s’agitent d’avant en arrière dans un rythme endiablé. Il lui att**** les deux bras pour qu’elle soit en déséquilibre et s’enfonce encore plus profondément et violemment sur sa queue. Je n’ai même pas vu sa queue, elle est entrée si vite dans… mais où était-il d’ailleurs ? Je n’ai pas osé me lever pour voir. Le spectacle de cette étudiante dansant sur cette queue me faisait de l’effet, je commençais à bander et même à me masturber. Stéphane avait certainement plus de brutalité dans ses rapports mais n’avait pas mon expérience pour la durée. Après moins d’une dizaine de minutes, je le vois se retirer dans un râle, s’installer devant le visage de sa copine pour jouir. Belle éjac ! Elle était inondée, en avait dans les cheveux, sur le bahis siteleri visage et la poitrine, même le canapé avait reçu quelques gouttes. Stéphane était déjà parti à la douche. Carole est restée assise, là, sur le canapé quelques secondes, haletante, le visage souillé par son homme. Elle me regarde, se lèche un peu les lèvres et je ne sais pas pourquoi, on éclate de rire. Moment merveilleux et unique où on était tous les 2 tordus de rire…je ne sais même pas pourquoi. Elle voit que je suis en meilleure forme que toute à l’heure. Alors elle se rapproche de moi, à 4 pattes, telle une panthère… blanche aux cheveux orange… Elle ne s’est même pas nettoyée la tigresse et je dois avouer que ça m’excite encore plus. Carole reprend là où elle n’avait laissé précédemment et entreprend… de me tailler une pipe tout simplement. Elle suçait merveilleusement bien, uniquement avec sa bouche, ses mains tendaient la peau de mon pénis pour faire sortir mon gland. Tantôt lente et langoureuse, tantôt rapide et profonde, tantôt elle aspirait, tantôt elle soufflait, tantôt sa langue se plaquait contre ma verge, tantôt elle me mordillait le gland. Elle avait un tel arsenal à son actif qu’elle doit avoir des années de pratique. Pour penser à autre chose, je commence à lui caresser le dos, à passer ma main dans ses cheveux ou lui palper un sein. Je finis par tendre le bras pour aller chercher son clitoris. J’écarte du bout des doigts les lèvres de sa chatte. Elle est humide, trempée même mais pas du tout ouverte. Etrange, elle s’est faite besogner pendant 10 minutes il y a quelques instants. Peut-être que… mon bras bahis şirketleri se tend du côté de son dos ce coup-ci, et mon majeur s’enfonce sans aucune résistance dans son cul. Il l’a sodomisé pendant 10 minutes en fait. Et juste à l’excitation produite par cette vision d’une grosse queue en train de ramoner cette petite rondelle, je n’ai pas pu me retenir et j’ai joui sans pouvoir la prévenir, sans pouvoir me retirer ou même apprécier moi aussi de voir mon sperme sur son visage. Je ne sentais que ses lèvres faire un rond à la base de ma bite pendant toute l’éjaculation. Elle, elle n’a pas bougé. Comment va-t-elle réagir ? Elle se relève doucement, laisse échapper quelques gouttes de mon foutre sur moi et met sa main en dessous pour ne pas le perdre. Elle avait maintenant du sperme sur le visage, dans les cheveux, dans la bouche… Et je la trouvais plus belle que jamais, absolument magnifique, nue et souillée. Elle prend le premier récipient qui passait par là : ma bouteille de bière et recrache le sperme à l’intérieur. Après un petit sourire, elle dépose la bouteille et rejoint Stéphane sous la douche, et moi ?… moi,je ne sais pas quoi faire. Rester ? pour faire quoi ? parler, apprendre à se connaître ? prendre des rendez-vous réguliers ? Je ne connaissais pas leurs volontés et je ne savais pas si je voulais les connaître. Je remonte mon pantalon, att**** ma sacoche, j’ai failli boire une dernière gorgée de bière… et je suis parti sans faire de bruit. Pendant quelques temps, je l’ai encore vu au supermarché, mais j’évitais de passer par sa caisse. Elle ne m’a jamais rappelé et vu comment j’avais filé en douce, je ne m’attendais pas à ce qu’elle le fasse. Au bout de quelques semaines je ne la voyais plus du tout : elle avait certainement changé de boulot. Des expériences comme celles là ouvrent de nouveaux horizons!

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

pendik escort didim escort maltepe escort markantalya escort ataşehir escort kadıköy escort maltepe escort ensest hikayeler izmir escort bayan escort ankara konyaaltı escort ankara escort gaziantep escort antep escort illegal bahis canlı bahis siteleri casino siteleri canlı bahis kaçak bahis bahis siteleri porno izle sakarya escort adapazarı travesti webmaster forum yalova escort mobil porno bursa escort görükle escort bursa escort